Le métier de détective privé

Un métier de la sécurité dans la plus totale confidentialité !

Aujourd'hui de plus en plus de particuliers ou de sociétés ressentent le besoin de disposer d'une information bien fondée sur leurs partenaires, associés ou collaborateurs, afin d'écarter toute forme de menace d'abus de confiance ou d'escroquerie, mettant une cause en danger (patrimoine, relation ...). D'où l'idée de faire recours à un spécialiste de la recherche privée : le détective privé. Coups d'œil !

Des chasseurs de preuves

Paru en hexagone vers le début du XXe siècle, des individus issus de l'univers juridique établissent les premières agences d'investigation. Sous influence Américaine, s'établit alors la désignation «détective privé ». Quelques années plus tard, notamment en 1980, la réglementation du métier sera transformée par la loi et prendra finalement l'appellation légale « Agent de Recherches ».

Le détective, à travers ses investigations apporte des preuves tangibles faites pour alimenter un dossier. En outre, soumis au secret professionnel au titre de l'article 226-13 du dernier code pénal, ce « collaborateur » de la justice s'affiche de plus en plus comme un maillon indispensable de la chaîne judiciaire.

Une profession qui a ses valeurs de noblesse sociale et professionnelle, le métier de détective privé consiste à détenir ainsi une place déterminante dans la défense d'intérêts particuliers privés ou autres. L'agent privé de recherche a une mission d'informer, de conseiller, d'assister, et d'enquêter pour le compte de ses clients, physiques ou morales, en vue de la défense de leurs intérêts.

Personne, homme ou femme, de droit privé agissant dans le respect total de la loi, de la réglementation en vigueur ainsi que des bonnes mœurs, le détective privé, exerçant des actions en amont de celles de la police ou de la gendarmerie, procède à des recherches, des investigations ou des filatures indépendantes, free-lance ou au service d'une agence.

Autrefois limité dans les affaires de mœurs privées et familiales (adultère, divorce, recherche de personnes disparues, problème de voisinage …), le détective, nouvellement appelé « agent privé de recherches », consacre désormais la plus grande partie de son temps à repérer les fraudes, abus de confiance, tromperies et escroqueries de toutes sortes : indiscrétion, détournement de marchandises, secrets de fabrication copiés, concurrence déloyale, solvabilité, vols sous toutes ses formes, sabotage, détournement de clientèle, surveillance de mineurs, chantage, racket, drogue, concurrence déloyale, contrefaçon, détournement de compétences, enlèvements, problèmes de successions, recherche de personnes disparues… Bref, toute une multitude de sujets d'enquête qui évite, à coup sûr, un détective privé de tomber dans la routine... Après, à chaque détective sa spécialité !

Notons cependant qu'un détective privé peut accepter ou refuser une mission sans être obligé de se justifier. Par ailleurs, au terme de chaque mission, il est tenu de rédiger un rapport détaillé et circonstancié, admissible en justice devant tous tribunaux et juridictions comme élément constitutif de preuve.
Un métier d'adrénaline et de qualités incontournables

En hexagone, le métier de détective privé requiert un statut authentique par rapport aux autres professions.

Pour être agent privé de recherche, il est fondamental de disposer d'une qualification professionnelle et offrir ainsi des garanties d'honorabilité, de probité et de moralité, outre le fait d'avoir un casier judiciaire exempt de toute forme de condamnation pénale.

Par ailleurs, être détective agent privé de recherche c'est avoir tout à l'œil ! Disponible jour et nuit, dimanches et jours fériés, un détective privé dispose de toutes les qualités possibles, d'un portrait irréfutable pour mener à bien ses actions : efficace, observateur, pugnace, perspicace, discret, ayant le goût du risque (écoute de conversations téléphoniques illicites, surveille de lieu de rendez-vous douteux ...), les réflexes rapides, le sang-froid, le dévouement à son métier, incorruptible, intègre, doté de fortes capacités intellectuelles, ayant le sens de la psychologie, communicateur (il doit inspirer confiance), patient, endurant, ... De ce fait, il peut passer des heures ... de très longues heures même, à surveiller, à attendre une personne ou un fait, lors d'une filature.

Ainsi, pour ce métier, une solide réputation est incontestable par rapport à n'importe quelle forme de publicité.

Un détective moderne

A l'heure actuelle, une notion de détective moderne s'impose. Requérant suivi et conception des nouvelles technologies, compréhension et analyse rapide des données numériques, les spécialistes ont su s'adapter aux nouvelles donnes et à l'évolution du marché : formation juridique de plus en plus approfondie, méthodes d'investigations de plus en plus modernes, spécialisation dans des matières « au goût du jour » (filatures, enquêtes, témoignages, contre-espionnage, l'électronique, l'informatique…).

Ainsi, être un détective privé moderne ne consiste non seulement à procurer aux clients un accompagnement afin de les aider à faire valoir leurs droits face à des situations complexes, le métier constitue également et surtout tout un savoir-faire ...

Et comme la police, les experts, les avocats ou encore les huissiers ne disposent généralement pas de temps nécessaire pour creuser suffisamment leurs recherches et procéder à des filatures, c'est ainsi au détective privé de jouer le rôle essentiel de « chasseur de preuve » dans de nombreuses affaires.
L'exercice du métier et la loi

L'exercice du métier de détective privé est régi par des textes de référence tels : la Loi n° 83-629 du 12 juillet 1983 modifiée par la loi 2003-239 du 18 mars pour la sécurité intérieure, Titre II, articles 20 et suivants et le décret n°2005-1123 du 6 septembre 2005 relatif à la qualification professionnelle des dirigeants et à l'aptitude professionnelle des salariés des agences de recherches privées, paru au JO n°210 du 9 septembre 2005.

En termes de qualifications et d'aptitudes professionnelles, la pratique de cette activité, quant à elle, est fixée par le décret n° 2005-1123 du 6 septembre 2005, « seules les formations homologuées et inscrites au Répertoire National de la Certification Professionnelle permettent de devenir détective ».

La « chasse aux preuves », une activité atypique par les films policiers, les romans noirs, les séries télévisées... comment pourrait-on ne pas être passionné par ce métier ?

Recherche rapide

Annonces VIP

  • Impact Sécurité est une entreprise de sécurité et gardiennage créer en 1998. Depuis plus de 15 ans l'entreprise à forgé sa reputation et son champs